Depuis février 2011, je me suis mis en tête de suivre le chantier de la 1ère ligne de tramway de Tours et de son agglomération. Un chantier gigantesque... une organisation hors-du-commun pour permettre à la ville de continuer à vivre pendant ces travaux...

C'est passionnant que de suivre ces bouleversements dans le paysage urbain. D'une semaine sur l'autre, les changements sont visibles. Je prends un grand plaisir à sillonner la ville, à découvrir des quartiers que je ne connnaissais pas, à aller à la rencontre des acteurs et des témoins de cette aventure...

Je dessine sur place la plupart du temps sur papier aquarelle de format 24 x 32 : siège-trépied, gilet jaune et casque de chantier sont devenus mes sésames pour pouvoir passer de l'autre côté des barrières au coeur même des chantiers, au plus près de ceux qui y travaillent... Rien ne vaut le contact direct qui favorise les échanges... De là à dire que je suis devenu un spécialiste, peut-être pas. En tout cas, j'apprends énormément de choses.
Puis vient la phase de finition dans mon atelier avec la reprise de mes croquis avec des feutres pigment de différentes largeurs. C'est la phase la plus longue car je m'appuie toujours sur des photos prises à l'occasion pour soigner les moindres détails, pour être au plus près de la réalité.
Quand les conditions ne le permettent pas (pluie, manque de recul, inaccessibilité au chantier...) je travaille d'après photos.
Un an après, plus de 130 dessins sont là pour témoigner de ce gigantesque chantier... et ce n'est pas fini !
- Août 2012 : pas de vacances sur le chantier du tram ! Depuis le début de l'été, je continue mes "visites" et mes dessins. J'ai dépassé le nombre symbolique de 200 dessins en début de mois et j'en ai une vingtaine en cours...